VIER PFOTEN App nun für Iphone/Ipad und Android erhältlich


VIER PFOTEN App Download für
AndroidAndroid

IphoneIphone

Nouvelle intervention à GAZA

2015-06-30

QUATRE PATTES évacue deux bébé lions d'un centre de réfugiés


Mise à jour, 06.07.2015

 

ENFIN: après des jours passés entre espoir et attente, nous avons enfin rejoint la Jordanie. Les deux lionceaux ont pu emménager dans leurs nouveaux quartiers. Après des mois de détention dans de mauvaises conditions par des particuliers, les deux lions ont pu découvrir un nouvel enclos adapté, où ils pourront laisser libre cours à leurs instincts naturels. Les petits sont encore secoués et notre équipe, bien qu’épuisée, se réjouit vivement d’avoir atteint l’objectif fixé.


L'équipe de QUATRE PATTES reçoit finalement la permission de quitter le territoire.
© QUATRE PATTESl Tom Benda

Mise à jour- 05.07.2015: en route pour la Jordanie

 

Mission accomplie: notre équipe et les bébés lions ont finalement reçu la permission de quitter Gaza. Ils sont en chemin pour la Jordanie, vers leur nouvelle maison. Le transfert vers leur nouvel enclos est imminent.

 



© QUATRE PATTESl Tom Benda

« Mona » et « Max » représentent un grand danger pour les personnes vivant au camp de Rafah

Les photos des bébés lions au milieu d’un camp de réfugiés dans la bande de Gaza ont fait le tour du monde : au mois de mars dernier, un père de famille nombreuse, qui voulait faire plaisir à ses petits-enfants, avait acheté au zoo de Rafah des lionceaux qui avaient alors deux mois. Mais ces nouveaux animaux « domestiques » ont vite posé des problèmes physiques et financiers à leur nouveau propriétaire. Le docteur Amir Khalil, vétérinaire et chef de l’équipe d’urgence de QUATRE PATTES, cherche depuis des semaines une solution pour les lionceaux Mona et Max. Les négociations avec le propriétaire et les formalités d’entrée surle territoire sont un véritable défi pour l’équipe de QUATRE PATTES.  



© QUATRE PATTES | 2015

Sur les starting-blocks pour une nouvelle intervention à Gaza

Nous sommes confiants que nous recevrons prochainement le feu vert pour l’intervention dans la bande de Gaza. Dès lors, une équipe de vétérinaires et de logisticiens partiront pour Rafah afin de sauver les deux lionceaux de ces particuliers irresponsables. Entre-temps, les petits lions, âgés de cinq mois vivent sous le toit de cette famille, en compagnie de petits enfants. C’est pour cela que nous voulons les éloigner le plus tôt possible, notamment pour la sécurité des personnes présentes. Les deux petits lions sont déjà bien plus gros et bien plus forts que lors de leur arrivée au camp de réfugiés et ils représentent un grand danger pour ses habitants.



© QUATRE PATTES | 2015

Des négociations difficiles se préparent avec le propriétaire

Sur place, l’équipe devra négocier avec le propriétaire et en appeler à son bon sens. Dès que les lions seront remis à QUATRE PATTES, ils seront transférés au Centre New Hope, la station de transit du centre d’Al Ma’wa for Nature Wildlife en Jordanie.

Bien que le territoire de Gaza soit petit, on y trouve environ 40 grands félins. Le trafic d’animaux exotiques est un grand problème. Les parents de Mona et Max ont également été acheminés bébés au zoo de Rafah clandestinement et à grands frais depuis l’Égypte par les tunnels souterrains ! Lors des affrontements militaires de l’année dernière, les tunnels construits par les habitants ont toutefois été détruits par l’armée égyptienne.



© QUATRE PATTES | 2015


© QUATRE PATTES | 2015

imprimer