VIER PFOTEN App nun für Iphone/Ipad und Android erhältlich


VIER PFOTEN App Download für
AndroidAndroid

IphoneIphone

Elephants Lake



© QUATRE PATTES

Elephants Lake au Myanmar

 

Des anciens éléphants de travail ainsi que des orphelins ou des animaux blessés y seront réhabilités

 

En raison des interdictions d’exportation et des restrictions concernant la déforestation au Myanmar, environ 1000 éléphants de travail de l’industrie du teck se retrouvent à présent sans occupation. Pour que les animaux désormais sans travail ne soient pas abattus ou ne souffrent en tant qu’attractions touristiques, l’organisation internationale de protection des animaux QUATRE PATTES a entamé la construction d’un des plus grands refuges pour éléphants d’Asie du Sud. Dans le centre « ELEPHANTS LAKE » de 17 000 hectares, situé dans la région de Bago, des vétérinaires et des experts réhabiliteront les anciens éléphants de travail ainsi que les animaux sauvages blessés ou malades et les prépareront à la vie en liberté. Les premiers animaux seront transférés dans le refuge à la fin 2018.



© QUATRE PATTES

Environ 2900 éléphants de travail sur 5000 au Myanmar sont détenus par les exploitations forestières gouvernementales. Les autres appartiennent à des propriétaires privés. Depuis des décennies, les animaux, parfois gravement maltraités, parcourent les forêts du Myanmar avec les bûcherons pour les aider à abattre et à transporter les lourds troncs d’arbres. L’introduction de réglementations environnementales plus strictes a toutefois freiné la demande de teck et a donc mis au chômage environ 1000 éléphants.

 

« Aussi dur que cela puisse paraître, les éléphants sont devenus inutilisables pour leurs propriétaires et représentent un fardeau financier pour eux. Les animaux sont soit tués, soit vendus à l’industrie du tourisme. Les promenades à dos d’éléphants sont malheureusement toujours appréciées par de nombreux touristes durant leurs vacances. Les pachydermes menacés ne méritent pas la mort ou un changement de carrière aussi atroce. Dans notre premier refuge pour éléphants dans la région de Bago, les animaux pourront se remettre des mésaventures de leur passé et, idéalement, être à nouveau relâchés dans la nature », explique le Dr Amir Khalil, vétérinaire QUATRE PATTES et responsable du projet pilote.


Centre de réhabilitation, orphelinat et station médicale

 

Le centre « ELEPHANTS LAKE », géré par QUATRE PATTES, deviendra une des plus grandes stations pour éléphants d’Asie du Sud. Sur une surface de 17 000 hectares, les éléphants en captivité, mais aussi les éléphants sauvages, trouveront un refuge dans les enclos conformes à leurs besoins. En effet, la population des éléphants asiatiques, les deuxièmes plus grands animaux terrestres du monde, a diminué de plus de moitié au cours des dernières décennies selon l’IUCN - « International Union for Conservation of Nature and Natural Resources ». Seuls 2000 éléphants sauvages vivent encore au Myanmar. Au moins un animal par semaine périt de la main des braconniers. Le parc comprendra également un orphelinat pour les bébés et jeunes éléphants ainsi qu’une station médicale comportant une clinique mobile. L’objectif de ce programme complet de réhabilitation est la formation de nouveaux troupeaux et finalement la réintroduction des animaux dans la nature dans la réserve forestière adjacente, North Zar Ma Yi. Si les éléphants ne peuvent plus vivre dans la nature, ils auront également la possibilité de passer le reste de leur vie dans le refuge.



© QUATRE PATTES

Le gouvernement, l’industrie forestière et les ONG unissent leurs forces

 

QUATRE PATTES a entamé la construction du refuge « ELEPHANTS LAKE » le 1er mai 2018. Le ministère de l’environnement et des forêts du Myanmar a mis à disposition le terrain nécessaire. L’exploitation forestière gouvernementale « Myanmar Timber Enterprise » s’occupera du transfert des éléphants. En outre, l’ONG locale « Mingalar Myanmar » se chargera de sensibiliser les « Oozies », les propriétaires des éléphants de travail. « Notre refuge pour éléphants est un projet pionnier dans la préservation des animaux et des forêts. À long terme, nous créons avec nos partenaires locaux de nouveaux standards plus élevés pour la protection des animaux et l’écotourisme. Nous prévoyons l’arrivée des cinq à six premiers éléphants en 2018, en fonction de la saison des pluies. Au cours des dix prochaines années, jusqu’à 300 éléphants devraient être réhabilités au refuge « ELEPHANTS LAKE » », déclare Heli Dungler, Président et fondateur de QUATRE PATTES, lors de la cérémonie d’inauguration des travaux.



imprimer