VIER PFOTEN App nun für Iphone/Ipad und Android erhältlich


VIER PFOTEN App Download für
AndroidAndroid

IphoneIphone

Roumanie


Update 17.02.2015

 

Perspectives pour 2015

Une nouvelle loi rend la vie des chiens encore plus difficile.

 

Comme si 2014 n’avait pas déjà été assez difficile, une nouvelle loi roumaine est entrée en vigueur en janvier 2015, qui vient encore compliquer notre tâche. Les propriétaires de chiens bâtards sont soumis à de lourdes amendes s’ils ne font pas castrer et enregistrer leurs chiens et les munir de puces électroniques.

 

On estime qu’en Roumanie quelque 10 millions de personnes possèdent un chien, mais un sondage montre que 26% seulement sont disposés à se conformer à cette loi, à cause des frais considérables que beaucoup ne peuvent assumer.

 

C’est pourquoi QUATRE PATTES propose aux personnes dans le besoin de traiter leurs chiens gratuitement.Ces dispositions légales et la situation toujours difficile des chiens errants en Roumanie nous mettent fortement sous pression. A l’avenir, nous devrons aider encore plus de chiens. La construction de ce dispensaire vient au bon moment.

 

Le sort des chiens errants est entre nos mains

En construisant notre nouveau dispensaire, nous montrons à l’opinion publique et surtout aux autorités que nous nous engageons en faveur des chiens. Ainsi nous donnons ensemble un signal fort concernant l’avenir de ces animaux.


Update 16.02.2015

 

Regards sur 2014

Relevé de ses ruines: le dispensaire de QUATRE PATTES

 

Lorsqu’en mars 2014, l’autorité de protection des animaux ASPA est entrée par effraction dans notre dispensaire, détruisant les installations et emportant tous les chiens, nous avons compris que le moment d’agir était venu. Nous avons immédiatement protesté contre ces méthodes brutales et déposé plainte contre ASPA, mais les rouages de la bureaucratie tournent lentement.

 

Un projet d’avenir

Le nouveau dispensaire répondra aux exigences de la loi roumaine et comprendra une salle de soins

 

 

et d’opérations ainsi que tous lesautres locaux nécessaires. C’està ces conditions seulement quele dispensaire de QUATRE PATTES aura l’autorisation de travailler.

 

Nous étions face à un problème: com-ment venir en aide aux chiens sans dispensaire ni équipement vétérinaire? Heureusement, le refuge Speranta nous a prêté des locaux que nous avons pu aménager provisoirement pour nos acti-vités.

 

Mais les besoins sont énormes et il nous faut davantage de place. Chaque année, l’équipe de vétérinaires de QUATRE PATTES doit soigner des centaines de chiens, et avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi en janvier, cenombre va encore augmenter.

 

C’est pourquoi nous avons décidé à fin 2014 de construire notre propre dispensaire vétérinaire.


QUATRE PATTES démarre un nouveau projet Stray Animal Care à Bucarest

Un grand projet de castration de trois mois a été mis en route dans le 6e arrondissement de la capitale roumaine Bucarest. A de nombreux points de vue, ce projet marque une nouvelle étape dans l'effort d'établir en Europe de l'Est un contrôle de la population respectueux des animaux. Bien que QUATRE PATTES travaille avec succès en Roumanie depuis les années nonante, Bucarest s'est relevé un terrain politique difficile. La situation risquait d'empirer lorsqu'en novembre 2011, le projet de loi 912 a été décidé, ouvrant ainsi la porte à l'abattage en masse. La cours constitutionnelle roumaine a toutefois refusé cette loi et créa ainsi une nouvelle base pour Stray Animal Care et les négociations avec les autorités locales.


Le 6e arrondissement de Bucarest est maintenant la scène du premier grand projet SAC depuis des années, qui durera jusqu'en début d'été. L'administration de l'arrondissement et son syndic Cristian Constantin Poteras ont eu des entretiens avec QUATRE PATTES avant la décision de la cours constitutionnelle et permis une décision indépendante en faveur d'une politique durable et moderne pour les animaux errants. Lors de la signature de l'accord, qui interdisait également l'abattage ou l'empoisonnement par les autorités, M. Poteras remercia QUATRE PATTES pour la réalisation du projet gratuit pour la commune et indiqua qu'un nouveau foyer pour 500 animaux sera construit dans un proche avenir.

 



© QUATRE PATTES | Mihai Vasile

Un projet modèle pour Bucarest

Depuis mi-mai, une équipe de vétérinaires et de volontaires sont sur place pour castrer, vacciner et soigner les animaux. Chaque chien est alors enregistré et pourvu d'un clip de marquage, avant d'être relâché pour une vie meilleure et plus sûre. Peu après l'annonce officielle du projet, QUATRE PATTES a été contacté par de nombreux citoyens, qui voulaient en savoir davantage et offraient leur soutien. Ceci est maintenant réalisé par une campagne multi-médiatique qui répond aux questions essentielles, élimine de nombreux mythes sur les animaux errants et tient les gens au courant des progrès. La nouvelle initiative Stray Animal Care doit servir de modèle pour une politique efficace des animaux errants à Bucarest et sera, espérons-nous, suivie ne nombreux autres projets.


imprimer