VIER PFOTEN App nun für Iphone/Ipad und Android erhältlich


VIER PFOTEN App Download für
AndroidAndroid

IphoneIphone

Consommer les œufs en toute bonne conscience


Qu'il s'agisse de biscuits, de nouilles ou de mayonnaise - de nombreux produits finis contiennent des œufs. Contrairement aux œufs en coquille, le marquage des œufs transformés n’est pas obligatoire. QUATRE PATTES met donc en garde contre la non-déclaration des œufs provenant d’élevages en batterie contenus dans les denrées alimentaires et exige une obligation de marquage de la provenance des œufs, tout comme celle s’appliquant déjà pour les œufs frais. 


Lucia Oeschger, responsable de campagne de QUATRE PATTES Suisse :

« Les exigences des consommateurs envers les conditions d’élevage des animaux augmentent. Ces derniers veulent savoir dans quelles conditions d’élevage les œufs contenus dans les produits transformés ont été produits. La fondation QUATRE PATTES exige donc une obligation de déclaration indiquant de manière transparente le type d’œuf utilisé dans les produits ».



© QUATRE PATTES

Les cages conventionnelles sont interdites en Suisse depuis 1992. La même interdiction existe dans l’Union européenne depuis 2012, toutefois, les cages dites « aménagées » sont aujourd’hui encore autorisées. Ce type de cage ne propose que peu d’espace supplémentaire pour les poules. Ce mode de détention devrait également être fermement rejeté du point de vue de la protection des animaux.

 

Dans le cas des produits transformés, une obligation de marquage fait défaut au niveau législatif concernant les œufs utilisés. Lorsque ces derniers sont déclarés, ce n’est qu’à titre volontaire. Cette démarche devrait être saluée, mais elle ne suffit malheureusement pas. 

 

Les consommateurs ne peuvent prendre des décisions d’achat respectueuses des animaux que si la déclaration des produits est obligatoire. Les œufs non déclarés sont particulièrement présents dans les produits transformés, tels que les desserts, les biscuits, les raviolis ou encore les sauces préparées.



© QUATRE PATTES

Les œufs provenant de l’élevage au sol sont-ils acceptables du point de vue de la protection des animaux ?

L’élevage au sol ne représente qu’une légère amélioration par rapport à l’élevage en batterie. Tout comme dans l’élevage en batterie, les poules manquent souvent d’occupation et de stimuli propres à la détention en plein air car elles ne disposent pas assez d’espaces de grattage et de sorties en parcours enherbés. Pour QUATRE PATTES, l’élevage conventionnel au sol est encore très loin d’une détention respectueuse des besoins des poules.

 

QUATRE PATTES salue donc la décision de Migros de ne proposer que des œufs issus de l’élevage en plein air dans sa gamme de produits. À partir de 2020, il ne sera plus possible de trouver des œufs en coquille provenant de l’élevage au sol dans les étalages de Migros. Pour QUATRE PATTES, cette décision représente une étape importante. Le signal donné au niveau international par le retrait de ce type d’œufs dans l’assortiment des magasins est véritablement réjouissant. Seule ombre au tableau : cette décision ne concernera pour le moment que les œufs en coquille. Il serait souhaitable que Migros passe désormais progressivement aux œufs issus de l’élevage en plein air également en ce qui concerne les œufs à la provenance « cachée », c’est-à-dire ceux contenus dans les produits finis, car c’est là le souhait des consommateurs.

 


imprimer